Puertos de la Ribagorza le 30 mai 2015 à Graus (Espagne -Aragon)

31052015

Puertos de la Ribagorza est une des plus importantes cyclosportives espagnoles. Le départ est situé à Graus dans les Pyrénées Centrales à la limite entre l’Aragon et la Catalogne à moins de cent kilomètres de la frontière franco-espagnole. La quinzième édition a eu lieu le samedi 30 mai 2015 et a réuni plus de 2300 participants sous un beau soleil. Lors du retrait des dossards, un superbe maillot et une bouteille de vin rouge du tout proche vignoble de Somontano étaient remis à chaque participant.

dossard ribagorza

 

En Espagne, les cylosportives s’appellent « marchas cicloturistas », elles font l’objet d’un chronométrage et d’un classement, mais l’appellation est révélatrice d’un esprit un peu différent de ce que nous connaissons en France. Certes les premiers font la course mais pour la plupart des concurrents, il s’agit d’abord de boucler le parcours  le plus vite possible mais en restant le plus souvent groupé avec ses copains de club, sans oublier de discuter et de plaisanter dans une ambiance très conviviale. Depuis quelques années, la plupart des épreuves espagnoles ont d’ailleurs décidé de supprimer la remise de récompenses par catégorie d’âge afin de favoriser la convivialité.

Les spectateurs enthousiastes et très expansifs sont nombreux dans la plupart des villages traversés

Deux parcours étaient proposés 185 km avec quatre cols et 2800 mètres de dénivelé – parcours que j’ai choisi – ou 135 km avec deux cols.

profil ribagorza

Le départ était donné à 8h30 pour les deux parcours. Les routes étaient entièrement fermées à la circulation sur une grande partie du parcours et uniquement sur la voie de droite dans la vallée de Benasque empruntée sur une trentaine de kilomètres à l’aller et au retour, les deux voies étant séparés par des cônes de plastique que certains ont jugé responsables de certaines chutes.

graus puertos ribagorza

Après une douzaine de kilomètres seulement se dressait le Puerto Castillo de Laguarres (1060m) dont l’ascension très irrégulière d’une dizaine de kilomètres présente une pente moyenne de 6%.

Dans la descente très rapide de ce col qui ramenait les concurrents vers Graus, une dizaine de chutes se sont produites dont deux graves qui ont nécessité l’intervention d’un hélicoptère et mobilisé la plupart des secours d’urgence présents sur la manifestation. En conséquence, les organisateurs ont courageusement décidé de bloquer la course pour des raisons de sécurité. Certains concurrents ont été bloqués à Graus (km 47). Ceux qui étaient déjà passés, dont je faisais partie, ont pu continuer jusqu’au sommet de la deuxième difficulté le Puerto Serrate-Vilas del Turbon (1070m) dont l’ascension de huit kilomètres est très raide au début et dans laquelle il faisait plus de trente degrés. Au sommet, nous avons été bloqués pendant plus de vingt minutes à hauteur du ravitaillement en attendant que le dispositif de sécurité soit remis en place. Tout le monde a bien compris la situation et attendu dans la bonne humeur l’autorisation de repartir. J’en ai profité pour me faire tirer le portrait face au pic du Turbon (2494m).

portrait ribagorza

Après une courte descente, se présentait la partie la plus intense de l’épreuve avec la succession de trois ascensions le Puerto de Bonansa (1380m), le col de Espina (1409m) et le col de Fadas (1470 m). Nous pouvions admirer de splendides gorges calcaires sur une petite route parsemée de tunnels et apercevoir les grands pics des Pyrénées Centrales encore bien enneigés comme l’Aneto (3404m), point culminant de la chaîne.

gorges col de bonansa

 

tunel puerto de bonansa

 

 

J’ai eu un peu de mal à supporter la chaleur. Heureusement, après le sommet du col de Fadas (km 143), il ne restait plus qu’à redescendre vers Graus par la route de la vallée de Bénasque empruntée dans l’autre sens à l’aller. J’ai réussi à m’intégrer dans un groupe d’une trentaine de concurrents, ce qui m’a permis de m’abriter du vent défavorable.

Je termine ce beau parcours avec une modeste moyenne 28 kmh en excluant l’arrêt du à l’interruption momentanée de l’épreuve. J’ignore mon classement mais cela a peu d’importance car l’essentiel est que j’ai passé une excellente journée dans les Puertos de la Ribogorza. Je recommande cette épreuve à tous ceux qui souhaitent découvrir des épreuves différentes à proximité de nos frontières.

Pour l’occasion, j’avais revêtu la tenue Arlequin de la Patrouille Eco Cyclo UCI afin de sensibiliser les participants espagnols encore peu soucieux de l’environnement et j’ai eu la bonne surprise de constater qu’il y avait très peu de déchets sur la route …, les comportements seraient-ils en train de changer également de l’autre côté des Pyrénées ?

Je souhaite un prompt rétablissement à tous les cyclistes accidentés et félicite les organisateurs pour avoir privilégié la sécurité en n’hésitant pas à interrompre momentanément l’épreuve.

Pierre Gadiou




Championnat départemental FSGT

27052015
Le dimanche 24 mai 2015 fut un grand jour pour l’ASM cyclisme représenté au championnat départemental FSGT par
Lionel en vétéran
Christophe en vétéran
Roland en super vétéran
Pascal en super vétéran
Laurent L en senior
Vincent B en senior
Jean-Paul N en senior
Jonathan en senior
Les résultats sont les suivants
 
En vétérans la course fut cadenassée malgré une petite bosse.
Pour le sprint final Yoyo fait 2ème. il pensait sprinter pour la place de 4
Totophe finit dans la première moitié du paquet.
En super Véterans
Roland J en une très belle 3ème place, encore une médaille de bronze, à quand un autre métal ?
Pascal malgré qu’il fut lâché du paquet, finit et cela avait de l’importance car il permet au club de ramener un prix d’équipe qui était  sur 2 coureurs en vétérans et 2 coureurs en super vétérans
1er AS Meudon 41points
2ème EC Vélizy 42points
merci les gars et félicitations à vous quatre
En séniors nos quatre gars ont été à la pointe de l’attaque et en tête de peloton quand ça bastonnait.
A 5 tours de la fin cinq coureurs s’échappent dont Jonathan qui ne sentait pas les pédales malgré le 54×11 dans la dernière ligne droite il prend 100 mètres à ses compagnons d’échappée qui ne sont plus que trois, il bascule dans la descente, tête dans le guidon malgré le retour dans la bosse de Julien Pélissier de L’EC Vélizy.
Il lance le sprint aux 400 métres et franchit la ligne d’arrivée en vainqueur et devient CHAMPION DEPARTEMENTAL FSGT
2015-05-24_jonathan
Les trois autres n’ont pas démérité Vincent finit dans le début du peloton, Jean-Paul abandonne furax sur crevaison à deux tours de l’arrivée et Laurent abandonne sur panne de jambes après avoir tout donné et s’être montré en tête de paquet
Merci à vous tous votre DS est fier de vous, je dirai même très fier car vous avez montré les couleurs du club de la meilleure des façons
Dommage pour les absents qui ne sont pas venus vous soutenir, ils ont manqué un très beau spectacle. il y avait trois membres du Bureau  qui étaient  présents : PASCAL V, CHRISTOPHE T et MOI_MEME
merci aux supportrices:Caroline, Véronique, Marie-France, Jocelyne Lacoche (la maman de Jonathan) et Mademoiselle JOURDAIN
Patrick POURTIER



La Rompepiernas: une belle cyclosportive espagnole

17052015

9 mai 2015

La Rompepiernas (la casse-patte en français) est une cyclosportive espagnole dont le départ est situé dans le superbe village médiéval de Sos del Rey Catolico en Aragon à 80 km de la frontière franco-espagnole.

puerto de sos vue generale sos

Nous étions près de 700 concurrents donc 400 sur le grand parcours de 180 km qui permettait de gravir sept petits cols de moyenne montagne totalisant  2800 mètres de dénivelé dans les sierras arides des Cinco Villas et d’admirer de nombreux villages médiévaux parfaitement conservés comme Uncastillo ou la forteresse de Castillicar.

castiliscar

L’ambiance espagnole était au rendez-vous avec de nombreux spectateurs pour nous encourager.

La météo était estivale et j’ai un peu souffert de la chaleur à laquelle je ne suis pas encore habitué vu le temps frais et souvent pluvieux que j’ai rencontré sur les épreuves auxquelles j’ai participé depuis le début de l’année.

DEPART ROMPEPIERNAS 3

Dès le départ, la sélection s’est faite dans l’ascension du Puerto de Uncastillo et j’ai réussi à m’intégrer dans un groupe d’une trentaine de concurrents qui roulait à très bonne allure.

Le revêtement de la route parfois très moyen dans les montées était en revanche toujours excellent dans les descentes ce qui permettait d’atteindre des vitesses supérieures à 70 kmh et de maintenir une bonne moyenne.

Au fil des ascensions, les groupes se disloquaient et d’autres groupes se reformaient dans les descentes et j’ai réussi à ne jamais rouler seul et donc à bien me protéger du vent.

Au final, je me classe 225ème en 6h12 à 29 km/h de moyenne (28,99 km/h sur le classement officiel) à 1h09 du vainqueur, diplôme d’or et 6ème de ma catégorie des plus de 60 ans.

DIPLOME ROMPEPIERNAS 2015

Je me suis régalé sur cette épreuve et comme d’habitude je suis étonné du faible nombre de concurrents français – une dizaine seulement – vu la proximité de la frontière.

Le manque de curiosité de ce qui se passe à l’étranger est un mal français et malheureusement pas seulement dans le vélo …

Pierre Gadiou







Mon aventure avec les progr... |
Blablasport |
France UNSS Minimes Masculi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Footballistiquementparlant
| La Percée de Clémont
| Bodymass